The Ghost Inside

En quelques mots

Alors connu comme A Dying Dream à ses débuts en 2004, le groupe devient The Ghost Inside deux ans plus tard, et se démarque sur la scène metalcore avec son premier album Fury and The Fallen Ones en 2008.
Les Américains enchainent avec Returners en 2010. 2012 est marquée de la signature chez Epitaph Records, donnant ainsi naissance à Get What You Give, produit par Jeremy McKinnon, chanteur d’A Day To Remember. Une collaboration qui permet une apparition en 88e place du Billboard 200 à sa sortie. Le 4e opus du groupe, Dear Youth, sort en 2014.
2015 prend une tournure inattendue, tant pour le groupe que pour les fans : d’abord avec le départ du guitariste mais également membre fondateur Aaron Brooks, annoncé en janvier. Mais aussi par le terrible accident de bus dont Jonathan Vigil, Zach Johnson, Andrew Tkaczyck et leurs accompagnateurs sont victimes en novembre alors qu’ils se trouvent en tournée.
Véritables survivants, ils mettent près de trois ans avant de rassurer les fans et envisager un futur pour le groupe. C’est l’année d’après que The Ghost Inside retrouve le chemin des studios mais annonce également un concert prévu le 19 juillet 2019 à Los Angeles. Un comeback plus qu’attendu puisque les billets se sont arrachés en quatre minutes.
Le 22 avril 2020, les metalcoreux présentent enfin Aftermath, single annonciateur de leur prochain album. Sobrement appelé The Ghost Inside, l’opus éponyme est disponible dans les bacs le 5 juin 2020.
La pandémie les ayant empêchés de repartir sur les routes, Jonathan Vigil et sa bande ont plus que hâte de retrouver leur public et d’enfin jouer en live des titres qu’ils n’ont pas eu l’occasion de jouer depuis longtemps mais surtout ceux présents sur ce dernier album synonyme de renaissance.

Lire la suite

Prochaines dates

The Ghost Inside
14 juin 2022

The Ghost Inside

Elysée Montmartre, Paris (75)

réserver